L'ostéopathie

 

DÉFINITION

 

 

 

Définition de l'ostéopathie par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

 

"L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctionnements de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d'en altérer l'état de santé."

 

En effet, toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé. L'ostéopathie est donc fondée sur la capacité du corps à s'autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l'anatomie.


 

 

CONCEPT

 

 

 

L'ostéopathie repose sur le concept élaboré et énoncé par son fondateur le Dr. Andrew Taylor STILL, et ce, à travers 4 grands principes :

 

La structure gouverne la fonction

 

Ce principe biomécanique s'établit dans le cadre d'une interdépendance structure/fonction s'appuyant sur la notion fondamentale de globalité.

Ainsi, l'atteinte de la structure d'un organe peut en altérer la fonction (l'arthrose en est un exemple). Inversement, un organe en dysfonctionnement peut altérer sa propre structure (dans le cas d'ulcères gastriques par exemple).

 

L'unité du corps humain ou principe holistique

 

Le corps humain est un tout. Il concentre les os, les articulations, les muscles, les fascias, la vascularisation et l'innervation. Par interrelation, l'atteinte de l'un de ces éléments entraine des perturbations sur l'ensemble des autres parties.

C'est pourquoi l'ostéopathe peut être amené à traiter une région anatomique qui diffère du motif de consultation principal.

 

La capacité d'auto-guérison ou homéostasie

 

Le corps est toujours à la recherche d'équilibre. Il a la capacité de lutter seul contre les maladies et les troubles systémiques dans un espace environnemental adéquat. Les principes d'adaptation et d'immunité corporelle dépendent de l'intégrité des mécaniques du corps. 

Le but de l'ostéopathe est donc d'amener le corps à retrouver son équilibre par lui-même.

 

La loi de l'artère est suprême

 

La libre circulation du sang assure l'intégrité des systèmes de l'organisme et garantit ainsi l'homéostasie.

 

Les cellules doivent pouvoir se régénérer et se débarrasser de leurs déchets. Pour cela, le sang, la lymphe et globalement tous les liquides du corps doivent pouvoir circuler librement. Cette circulation qui facilite l'acheminement des liquides dans les tissus, favorise alors le renouvellement du milieu dans lequel baignent nos cellules et garantit le bon fonctionnement de celles-ci.

 

 

Dr Andrew Taylor STILL - 1914

Fondateur de l'ostéopathie

 

 


 

 

POUR QUI ET QUAND?

 

 

 

 

Nourrisson, enfant, adulte sportif ou non, personne âgée, femme enceinte, tout le monde peut être amené à consulter un ostéopathe à un moment ou à un autre de sa vie. 

 

Dès la naissance : la naissance est le premier traumatisme subi par le corps et l'ostéopathie peut, dès les premières semaines de la vie, jouer un grand rôle dans le bien-être du nourrisson. Un accouchement difficile peut être la cause de troubles du sommeil, de la digestion ou de la posture. L'ostéopathe peut, en intervenant rapidement, rétablir l'équilibre et agir ainsi pour le bien-être du nourrisson.

 

L'enfance : les enfants sont particulièrement réceptifs et sensibles au confort apporté par le traitement ostéopathique.

Ce traitement peut être bénéfique dans le cadre de la scolarité, pour les enfants ne tenant pas en place, rêveurs ou manquant de concentration. Par ailleurs, la croissance est susceptible d'entrainer des douleurs articulaires que l'ostéopathe peut, à l'aide de techniques douces, réduire.

Enfin, l'ostéopathie joue un rôle prépondérant dans la prise en charge des problèmes d'orthodontie et de nombreux orthodontistes travaillent aujourd'hui en collaboration avec les ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l'enfant.

 

L'âge adulte : certains métiers, par les postures prolongées qu'ils nécessitent, fragilisent et provoquent des gênes et/ou des douleurs (station debout prolongée, manutention de personnes, travail prolongé face à un écran, gestes répétitifs...). L'ostéopathie permet de traiter les douleurs présentes, mais aussi d'aider à les prévenir grâce à des exercices ou des conseils posturaux adaptés.

 

Les sportifs, qu'ils soient de haut niveau ou occasionnels peuvent aussi bénéficier de l'ostéopathie. Certains symptômes tels que de simples contractures mais également des douleurs plus chroniques peuvent apparaitre et empêcher une bonne pratique sportive. Par son action spécifique sur l'ensemble du corps, l'ostéopathie permettra de traiter les causes limitant l'activité sportive, d'améliorer le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire ou encore la capacité pulmonaire.

 

Pour les femmes, la grossesse, en modifiant considérablement le corps, peut entrainer des douleurs et des gênes (lombalgies, sciatiques, acidités gastriques, reflux, nausées...) que l'ostéopathie peut considérablement diminuer.

 

Les personnes âgées : l'ostéopathie intervient chez les personnes âgées, au sein de structures spécialisées ou non, pour apporter du confort en redonnant de la mobilité aux articulations, en diminuant les douleurs causées par le vieillissement et en agissant sur la posture pour retrouver une qualité de mouvement nécessaire dans la vie quotidienne. Une thèse menée sur plus de 600 patients a en effet démontré qu'elle faisait baisser les douleurs chroniques de 50% en moyenne et diminuait de 37% la consommation d'antalgiques de pallier 1.

 

 

 


 

 

UN TRAITEMENT DE LA TÊTE AUX PIEDS

 

 

 

 

L'ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps :

 

le système orthopédique et locomoteur : entorse, tendinite, lombalgie, lumbago, dorsalgie, nostalgie, cervicale, torticoli, périarthrite de l'épaule, douleur articulaire, scoliose, pubalgie, douleur coccygienne, gonalgie, douleur à la marche...

 

le système digestif : ballonnement, hernie hiatale, flatulence, trouble hépato-biliaire, colite, constipation, ptôse d'organe, digestion difficile, gastrite, acidité gastrique, crampe, colique, trouble fonctionnel...

 

le système génito-urinaire : douleur et dysfonction gynécologique, cystite, ptôse d'organe, trouble de la fonction sexuelle, énurésie, suivi ostéopathique de la grossesse...

 

le système cardio-vasculaire : trouble circulatoire des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations cardiaques, oppression thoracique, angoisse...

 

le système ORL et pulmonaire : rhinites et sinusites à répétition, vertiges, bourdonnement et acouphène, céphalée, migraine, bronchites et bronchiolites à répétition, asthme...

 

le système neurologique : névralgie cervico-brachiale, intercostale, faciale, d'Arnold, pudendale, crurale, sciatique...

 

le système neuro-végétatif : état dépressif, hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie, conséquences post-anesthésiques...

 

les séquelles de traumatisme et d'opérations lourdes : fracture, entorse, chute, accident de voiture, douleur résiduelle...

 

 

 

 

 

 

 

"Toute variation de la santé a une cause et la cause une localisation. C'est le travail des ostéopathes de localiser et d'enlever la cause, d'éloigner la maladie et d'y installer la santé." A.T.STILL